Traitement de physiothérapie pour les survivantes d’un cancer gynécologique souffrant d’incontinence urinaire

Titre officiel

Étude pilote examinant la faisabilité et les effets des traitements de physiothérapie par rapport aux soins habituels standard chez les survivantes d’un cancer gynécologique souffrant d’incontinence urinaire

Sommaire:

Les objectifs de cette étude pilote sont d’examiner la faisabilité et d’étudier les effets d’un traitement de physiothérapie par rapport aux soins habituels standard chez les survivantes d’un cancer gynécologique souffrant d’incontinence urinaire, en préparation d’une vaste étude contrôlée à répartition aléatoire.

Description de l'essai

Critères d’évaluation principaux :

  • Taux d’observance
  • Taux de conservation

Critères d’évaluation secondaires :

  • Variation du nombre de fuites urinaires par rapport aux valeurs initiales
  • Variation des symptômes de dysfonctionnement du plancher pelvien par rapport aux valeurs initiales
  • Variation de la fonction des muscles du plancher pelvien par rapport aux valeurs initiales
  • Variation de la morphométrie des muscles du plancher pelvien par rapport aux valeurs initiales
  • Variation de la fonction sexuelle par rapport aux valeurs initiales
  • Variation de la qualité de vie par rapport aux valeurs initiales
  • Impression globale du patient par rapport aux variations
  • Taux des effets indésirables

Des études épidémiologiques ont montré un nombre croissant de survivantes d’un cancer gynécologique, et cette population est très exposée au risque de développer un dysfonctionnement du plancher pelvien après un cancer et son traitement. L’incontinence urinaire, qui représente le dysfonctionnement le plus répandu du plancher pelvien, touche jusqu’à 70 % des survivantes d’un cancer gynécologique. Les lignes directrices de pratique internationales, en accord avec les méta-analyses disponibles, recommandent la physiothérapie comme traitement de première intention pour réduire l’incontinence urinaire. Toutefois, il existe peu de preuves de son efficacité chez les survivantes d’un cancer gynécologique. Compte tenu des connaissances actuelles et des effets négatifs de l’incontinence urinaire, il est urgent d’examiner si cette population peut bénéficier de cette intervention dans le cadre d’une étude pilote, pour finalement mener un essai contrôlé et à répartition aléatoire de plus grande envergure. Les objectifs de la présente étude sont d’examiner la faisabilité et d’étudier les effets d’un traitement de physiothérapie par rapport aux soins habituels chez les survivantes d’un cancer gynécologique souffrant d’incontinence urinaire. Au total, 44 participantes seront réparties de façon aléatoire pour recevoir soit de la physiothérapie, soit des soins habituels standard (liste d’attente pour la physiothérapie). Les évaluations de base et post-traitement seront réalisées par un physiothérapeute.

Voir cet essai sur ClinicalTrials.gov

Intéressé(e) par cet essai?

Imprimez cette page et apportez-la chez votre médecin pour discuter de votre admissibilité à cet essai et des options de traitement. Seul votre médecin peut vous recommander pour un essai clinique.

Ressources

Société canadienne du cancer

Ces ressources sont fournies en partenariat avec Société canadienne du cancer