Schéma DCF modifié (DCFm) + avélumab dans le traitement de l’adénocarcinome œsophagogastrique (AOG)

Titre officiel

Essai de phase II sur l’inhibition périopératoire de PD-L1 par l’avélumab et le schéma docétaxel, cisplatine et 5-fluorouracile (DCF) dans le traitement de l’adénocarcinome œsophagogastrique localement avancé résécable

Sommaire:

Il s’agit d’un essai ouvert de phase II, conçu avec la méthodologie de Simon en 2 étapes, mené dans un seul centre, avec un seul groupe et auprès d’un maximum de 55 patients atteints d’un adénocarcinome ou d’un carcinome peu différencié de l’estomac, de la jonction œsophagogastrique (JOG) ou du tiers inférieur de l’œsophage, confirmé par examen histologique et potentiellement résécable. Les patients recevront un traitement néoadjuvant composé de 4 cycles d’avélumab ajoutés au schéma chimiothérapeutique modifié de docetaxel, cisplatine et 5‑ fluorouracile. La réponse pathologique sera évaluée après la chirurgie. Les patients recevront alors un traitement adjuvant consistant en 4 cycles de DCFm + avélumab. Les patients seront suivis afin d’évaluer les taux de survie sans maladie à deux ans. Le principal objectif de cette étude est d’évaluer l’effet de l’ajout de l’avélumab au schéma DCFm sur le taux de réponse pathologique complète (RPC). Les objectifs secondaires de cette étude sont de déterminer l’innocuité de l’ajout de l’avélumab au schéma DCFm et d’évaluer son effet sur le taux de survie sans maladie à deux ans.

Description de l'essai

Critère d’évaluation principal :

  • Réponse pathologique complète (RPC)

Critères d’évaluation secondaires :

  • Survie sans maladie (SSM) à deux ans
  • Innocuité de l’ajout de l’avélumab au schéma DCFm

Voir cet essai sur ClinicalTrials.gov

Intéressé(e) par cet essai?

Imprimez cette page et apportez-la chez votre médecin pour discuter de votre admissibilité à cet essai et des options de traitement. Seul votre médecin peut vous recommander pour un essai clinique.

Ressources

Société canadienne du cancer

Ces ressources sont fournies en partenariat avec Société canadienne du cancer